Le parent correspondant ou comment se rendre actif dans votre école

Qu’appelle-t-on parent correspondant ?

Au sein de l’école Saint Vincent de Paul, le parent-correspondant est un « médiateur », qui se doit de maintenir un climat de confiance entre les parents et tous les membres de la communauté éducative. Par sa présence, il favorise le dialogue entre l’ensemble des parents de la classe et l’enseignant. Enfin, il est également un membre actif de l’A.P.E.L. (Association des Parents de l’Ecole Libre).

Comment devient-on parent correspondant ?

Le parent-correspondant est choisi ou désigné par les parents de la classe pour une année, en accord avec l’enseignant de la classe.

Quel est le rôle du parent correspondant ?

Le rôle peut se définir en quelques mots clés :

  • La disponibilité : il est important que l’ensemble des parents puisse rencontrer le parent–correspondant aux heures d’entrée et/ou de sortie des élèves. Il est également important que le parent-correspondant participe aux réunions de l’A.P.E.L. afin de favoriser une communication entre l’ensemble des parents qu’il représente. Cette présence s’avère être indispensable en fin d’année au regard des activités de l’école à cette période (Kermesse).
  • La représentativité : Le parent-correspondant est le représentant de toutes les familles de la classe. Il se doit de favoriser la circulation de la parole et des informations entre les familles et l’équipe éducative. (Il peut s’organiser afin d’obtenir les adresses e-mails et numéros de téléphone de chaque famille dans le but d’informer celles-ci tout au long de l’année à propos des différents événements qui rythment l’année scolaire). Il assure un lien privilégié entre l’enseignant et l’ensemble des parents.
  • Discernement, discrétion et diplomatie : le parent-correspondant doit faire preuve de ces trois qualités dans sa posture. En effet, son rôle n’est pas de remettre en cause les méthodes pédagogiques, mais de pouvoir nommer les difficultés rencontrées afin de les dépasser. Il est essentiel de partager et d’échanger sur les préoccupations de chacun en toute sérénité afin d’éviter des malentendus (rumeurs, etc..) et de résoudre les difficultés.

Le parent-correspondant doit enfin être vigilant à la diffusion des informations, en temps et en heure dans l’intérêt des enfants et de leur famille.